Larina

Situé au nord du département de l’Isère, à une trentaine de kilomètres à l’est de Lyon, le Camp de Larina est un éperon rocheux d’environ 21 ha de superficie, séparé de la vallée du Rhône par des parois rocheuses de 180 m de hauteur. Il est ceinturé par un système de fortification de 950 m de longueur : il s’agit d’un talus massif, dont la hauteur maximale conservée est de 10 m, surmonté d’un parement en pierres sèches. Une entrée a été reconnue au sud du site. La période d’édification de ce rempart est inconnue, mais il s’agit vraisemblablement d’une construction protohistorique remaniée postérieurement.

Une occupation du site dès le Néolithique moyen est connue par la découverte de niveaux de cette période, lesquels ont été recoupés par des fosses datées du Bronze final. La présence de constructions et de sépultures du Bas-Empire est attestée, ainsi que plusieurs sépultures datées du Haut Moyen-âge.

Aucune structure laténienne n’a été mise au jour - probablement en raison de leur destruction par les constructions romaines – mais des séries de mobilier, découvertes en position secondaire dans les niveaux du Bas-Empire, attestent d’une occupation du site à la fin de l’âge du Fer : céramiques – notamment des amphores italiques et de la campanienne – fibules, monnaies, divers objets en fer ou en bronze… La chronologie de ces objets est centrée sur La Tène D1. Par ailleurs, un important mobilier, dont la fourchette chronologique s’étend du Bronze final à La Tène finale, a été découvert au cours de plusieurs sondages menés dans la faille de la Chuire, qui s’ouvre sur la falaise occidentale du site : céramiques, parures, monnaies, faune, mais surtout des ustensiles et des outils métalliques dont certains étaient ployés intentionnellement, ainsi que les restes de deux individus humains. L’ensemble est interprété comme un dépôt à caractère cultuel.


SITUATION ADMINISTRATIVE

Nom usuel : Larina

Commune : Hières-sur-Amby

Lieu-dit : Camp de Larina

Nom antique : -

Département : départ. Isère (38)

Région : Rhône-Alpes

Pays : France

Civitas : Allobroges

TOPOGRAPHIE ET REMPARTS

Superficie : 21 ha

Topographie :  Éperon barré avec enceinte de contour

Nb de phases du rempart : ?

Nb de portes connues : 1

Nb de portes fouillées : 0

Architecture de rempart : 

1 - Talus massif ?

OCCUPATION INTERNE DE L'OPPIDUM

Zone cultuelle / Sanctuaire


ENVIRONNEMENT DE L'OPPIDUM

Nécropole


CHRONOLOGIE DU SITE

Chronologie relative :  LT C1, LT C2, LT D1

Occupation du site : 
Néolithique
Bronze final (Bz. D, Ha A-B)-Hallstatt ancien (Ha C)
Hallstatt moyen-final (Ha D)-La Tène ancienne (LT A)
La Tène ancienne (LT B)-La Tène moyenne (LT C)
La Tène finale (LT D)
Antiquité tardive
Moyen-âge


Chronologie absolue : -


BIBLIOGRAPHIE

Chantre E., Le Camp retranché de Larina, commune d’Anoisin-Chatelan, près de Crémieux (Isère), in Rhodania, Congrès de Vienne, 1923, 64-68.
Chauffin J.,
Le camp de Larina, un nouveau jalon sur la route du vin, in Rhodania, 1960, 27-50.
Chausse J.-C., Nicollet F.,
La grotte du Trou de la Chuire, in Evocations, 1977, 115-120.
Fischer B.,
Les monnaies marseillaises et celtiques de Larina (Hières-sur-Amby, Isère), in Duval A., Les Alpes à l’âge du Fer, Actes du Xe colloque de l’AFEAF (Yenne-Chambery), Paris : éditions du CNRS, 1991, 49-55 (Revue Archéologique de Narbonnaise, supplément 22).
Pélatan J.-P.,
L’oppidum de Larina, Revue Archéologique Sites, 31 (Hors-Série), 1986, 102 p.
Perrin F.,
Le site de La Chuire à Larina (Isère) et le contexte régional de l’âge du Fer, mémoire de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, sous la direction de V. Kruta, 1988.
Perrin F.
, Un dépôt d’objets gaulois à Liarina, Hières-sur-Amby - Isère, Lyon : Circonscription des Antiquités Historiques, 1990, 176 p. (Documents d’Archéologie en Rhône-Alpes, 4).
Perrin F.,
Le site de la Chuire (camp de Larina, Hières-sur-Amby, Isère), in Duval A., Les Alpes à l’âge du Fer, Actes du Xe colloque de l’AFEAF (Yenne-Chambery), Paris : éditions du CNRS, 1991, 21-47 (Revue Archéologique de Narbonnaise, supplément 22).
Perrin F., Durand V.
, Les dépôts cultuels de Sainte-Blandine à Vienne et de Larina, Hières-sur-Amby, in Les Allobroges. Gaulois et romains du Rhône aux Alpes de l’indépendance à la période romaine (4e siècle av. J.-C. - 2e siècle apr. J.-C.), catalogue de l’exposition du musée Dauphinois (Grenoble, octobre 2002 - septembre 2003), Grenoble : musée Dauphinois, 2002, 40-43.


GESTION ET MISE EN VALEUR

L'oppidum de Larina est librement accessible car il est situé sur un terrain municipal ; mais en raison de sa longue occupation, surtout entre la fin de l'Antiquité et la période mérovingienne, les vestiges de l'Âge du Fer ne sont plus visibles.
Le site archéologique est labellisé Espace Naturel Sensible par le Conseil Général de l’Isère.
Sur place, les vestiges de l'Antiquité tardive ont été restaurés et aménagés avec un code couleur et des panneaux explicatifs, résultats de quinze années de fouilles.

La Maison du Patrimoine de Hières-sur-Amby expose des vestiges de sites locaux. Le discours présente la mise en place du paysage et l’évolution des occupations humaines de la Préhistoire au début du Moyen-Âge.
De nombreuses animations pédagogiques sont proposées : visites guidées et ateliers participatifs.

Pour en savoir plus :
Maison du Patrimoine de Hières-sur-Amby - Montée de la Cure - 38 118 HIERES-SUR-AMBY / Tel :  04 74 95 19 10 / mail : maison_patrimoine@yahoo.fr
Internet : http://www.musee-larina-hieres.com

(Camille Daval - ArchéoMédia, avril 2008)


PHOTOTHEQUE

Vue aérienne depuis le nord-ouest

Bertrand Bonaventure