Mâcon

L’oppidum de Mâcon est établi sur un éperon barré à l’ouest par un murus gallicus installé à mi-pente. Ce rempart a été repéré en divers endroits de la ville : il est caractérisé par un parement en pierre de taille à l’extérieur, et par un poutrage interne maintenu dans la masse par des poteaux verticaux. Sur le reste de son pourtour, l’oppidum est naturellement protégé par des versants abrupts.
Le lieu est l’objet d’une fréquentation dès la préhistoire, attestée par quelques rares découvertes. L’oppidum semble avoir été fondé à La Tène finale, mais son organisation et sa chronologie exacte sont encore largement méconnues. César mentionne l’hivernage d’une partie de ses troupes sur l’oppidum suite à sa victoire sur Vercingétorix.
L’occupation se prolonge sous le Haut-Empire, bien que l’on ne puisse encore être certain qu’il s’agisse d’une simple villa ou d’une véritable agglomération. Au Bas-Empire, le site est qualifié de castrum, et devient le siège épiscopal au Haut Moyen-Âge. Il accueille aujourd’hui la ville actuelle de Mâcon.


SITUATION ADMINISTRATIVE

Nom usuel : Mâcon

Commune : Mâcon

Lieu-dit : -

Nom antique : Matisco

Département : départ. Saône-et-Loire (71)

Région : Bourgogne

Pays : France

Civitas : Aedui

TOPOGRAPHIE ET REMPARTS

Superficie : 30 ha

Topographie :  Éperon barré avec enceinte de contour

Nb de phases du rempart : 2

Nb de portes connues : 0

Nb de portes fouillées : 0

Architecture de rempart : 

1 - Murus gallicus LT finale

2 - Talus massif LT finale

OCCUPATION INTERNE DE L'OPPIDUM

-


ENVIRONNEMENT DE L'OPPIDUM

Voie


CHRONOLOGIE DU SITE

Chronologie relative :  -

Occupation du site : 
Néolithique
La Tène finale (LT D)
Haut-Empire
Antiquité tardive
Moyen-âge
Époque moderne
Époque contemporaine


Chronologie absolue : -


BIBLIOGRAPHIE

Barthèlemy A., Découvertes archéologiques au Cours Moreau, Bulletin du Groupement Archéologique du Mâconnais, 4, 1967, 28-35.
Barthèlemy A., Matisco à la lumière des découvertes récentes, Annales de l’Académie de Mâcon, 1960-1961, 33-36.
Barthèlemy A., L’oppidum de Matisco, données nouvelles, Revue Archéologique de l’Est, 24-3, Dijon, 1973, 307-318.
Rebourg A., Carte Archéologique de la Gaule. Saône-et-Loire (71), Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 1994, 552 p.


GESTION ET MISE EN VALEUR

L'oppidum de Matisco se trouve sous la vieille ville de Mâcon, mais aucun vestige n'en est visible. Le site est connu par des fouilles de 1966 et 1968.

Le musée des Ursulines à Mâcon présente quelques éléments pour cette période.

Le groupement archéologique du Mâconnais prépare actuellement une évocation en images de synthèse de l'oppidum.

(Camille Daval - ArchéoMédia, mai 2008)


PHOTOTHEQUE

-

Bertrand Bonaventure