Vienne

L’oppidum de Vienne est situé sur la colline Sainte-Blandine, promontoire formé par deux affluents du Rhône, la Gère et le ruisseau de Saint-Marcel. Elle fait face à un autre petit sommet, le Pipet, dernier relief avant la vallée du Rhône. La surface du site gaulois, en admettant qu’il comprenne le Pipet et s’étende jusqu’au fleuve, est estimée à 40 ha, mais l’absence de fortification empêche d’en cerner les limites avec certitude.

Si l’organisation du site est inconnue en raison de l’absence de fouilles conséquentes, plusieurs découvertes fortuites et quelques sondages permettent d’apprécier la chronologie et la nature de l’occupation. Les nombreux éléments de parure, d’armement, de monnaies, d’amphores, de céramiques locales ou importées, convergent pour attribuer au site une occupation principale à La Tène D1, même si des éléments antérieurs et postérieurs sont également attestés. Néanmoins, l’établissement d’une chronologie précise se heurte à l’absence de stratigraphie. Par ailleurs, la plupart de ces objets faisait partie d’un important dépôt, dont les liens avec la pratique du banquet sont marqués par la présence de nombreux ustensiles caractéristiques : fourchettes à chaudron (pas moins de 271 individus), grils, coupes en campanienne, passoires, simpula

Dès le Ve siècle av. J.-C., des occupations sont attestées au pied de la colline. Elles témoignent vraisemblablement de l’existence d’un noyau précoce d’urbanisation, qui fera toujours l’objet d’une occupation à La Tène finale.
L’oppidum, considéré comme l’agglomération principale des Allobroges, fera place à l’époque romaine à la Colonia Julia Vienna, au prix d’un glissement de l’occupation vers les rives du Rhône. Urbanisée dès la fin du Ier siècle av. J.-C., cette ville est dotée d’une enceinte, englobant la colline Sainte-Blandine ainsi que le Pipet, qui pourrait avoir repris un tracé protohistorique. Un monastère médiéval a par ailleurs été installé sur la colline Sainte-Blandine.


SITUATION ADMINISTRATIVE

Nom usuel : Vienne

Commune : Vienne

Lieu-dit : Colline Sainte-Blandine

Nom antique : -

Département : départ. Isère (38)

Région : Rhône-Alpes

Pays : France

Civitas : Allobroges

TOPOGRAPHIE ET REMPARTS

Superficie : 40 ha

Topographie :  Bord de fleuve

Nb de phases du rempart : -

Nb de portes connues : -

Nb de portes fouillées : -

Architecture de rempart : 

OCCUPATION INTERNE DE L'OPPIDUM

Zone cultuelle / Sanctuaire


ENVIRONNEMENT DE L'OPPIDUM

Voie | Faubourg


CHRONOLOGIE DU SITE

Chronologie relative :  LT D1, LT D2

Occupation du site : 
La Tène ancienne (LT B)-La Tène moyenne (LT C)
La Tène finale (LT D)
Haut-Empire
Antiquité tardive
Moyen-âge
Époque moderne
Époque contemporaine


Chronologie absolue : -


BIBLIOGRAPHIE

Bravard J.-P., Le Bot-Helly A., Helly B., Savay-Guerraz H., Le site de Vienne (38), Saint-Romain (69), Sainte-Colombe (69). L’évolution de la plaine alluviale du Rhône, de l’âge du Fer à la fin de l’Antiquité : proposition d’interprétation, in Archéologie et espaces, actes des Xe rencontres internationales d’archéologie et d’histoire d’Antibes (19-21 octobre 1989), Juan-les-Pins : éditions APDCA, 1990, 437-452.
Canal A.,
Fouilles de sauvetage à la Banque de France. 1980, Bulletin de la Société des Amis de Vienne, 77, 1982, 15-22.
Chapotat G.
, La croisée de Vienne, Bourgoin, 1959 (Contribution à l’étude de la préhistoire et de la protohistoire dans la région viennoise, 2).
Chapotat G.
, Vienne gauloise. Le matériel de La Tène III trouvé sur la colline de Sainte-Blandine, Lyon : De Boccard, 1970, 186 p. (Publications du centre d’études romaines et gallo-romaines de la faculté des lettres et sciences humaines de Lyon, fascicule 2).
Durand V.
, Vienne gauloise, in Guichard V., Sievers S., Urban O., Les processus d’urbanisation à l’âge du Fer, Actes du colloque de Glux-en-Glenne (8-11 juin 1998), Glux-en-Glenne : Bibracte, 2000, 191-195 (Bibracte, 4).
Kroichvili G.
, Des nouvelles de Vienne gauloise, Bulletin de la Société des Amis de Vienne, 88-1, 1993, 13-19.
Pelletier A.
, De la Vienne gauloise à la Vienne romaine, Cahiers Rhodaniens, 13, 1966, 144-154.
Perrin F., Durand V.
, Les dépôts cultuels de Sainte-Blandine à Vienne et de Larina, Hières-sur-Amby, in Les Allobroges. Gaulois et romains du Rhône aux Alpes de l’indépendance à la période romaine (4e siècle av. J.-C. - 2e siècle apr. J.-C.), catalogue de l’exposition du musée Dauphinois (Grenoble, octobre 2002 - septembre 2003), Grenoble : musée Dauphinois, 2002, 40-43.
Ruf J.
, Oppidum gaulois à Vienne, Rhodania, 1955, 21.


GESTION ET MISE EN VALEUR

-


PHOTOTHEQUE

-

Bertrand Bonaventure