Châteaumeillant

Sous l’agglomération médiévale et moderne de Châteaumeillant, l’oppidum occupe une faible hauteur entre les ruisseaux de La Goutte Noire et de la Sinaise. Il se situe en limite sud du bassin du Cher, sur les premières pentes du Massif central. La table de Peutinger le mentionne sur la voie Clermont-Ferrand Poitiers entre Néris-les-Bains et Argentomagus sous le nom de Mediolanum.
Les découvertes abondantes de mobilier ont été soigneusement recensées et analysées par E. Chénon. J.Gourvest et E. Hugoniot ont pratiqué une coupe dans le rempart et exploré plusieurs caves remplies d’amphores qui font l’originalité du site. S. Krausz a repris des fouilles en 2000.
La fortification, bien conservée au sud, délimite une surface de 24 ha. Il s’agit d’un rempart à poutrage horizontal, analogue aux murus gallicus bien qu’aucune fiche n’ait été découverte jusqu’à présent. Il coiffe une couche d’occupation de La Tène D1, et un rempart massif en argile le recouvre complètement. Le stockage de centaines d'amphores vinaires dès la fin du IIIe s. avant J.-C. atteste de relations commerciales, mais aussi de l’importance du rituel du banquet à La Tène moyenne.

(Olivier Buchsenschutz)


SITUATION ADMINISTRATIVE

Nom usuel : Châteaumeillant

Commune : Châteaumeillant

Lieu-dit : Les Fossés Sarrasins

Nom antique : Mediolanum

Département : départ. Cher (18)

Région : Centre

Pays : France

Civitas : Bituriges

TOPOGRAPHIE ET REMPARTS

Superficie : 24 ha

Topographie :  -

Nb de phases du rempart : 2

Nb de portes connues : -

Nb de portes fouillées : -

Architecture de rempart : 

1 - Murus gallicus LT D1

2 - Talus massif LT D2

OCCUPATION INTERNE DE L'OPPIDUM

Zone d'habitat


ENVIRONNEMENT DE L'OPPIDUM

-


CHRONOLOGIE DU SITE

Chronologie relative :  LT C2, LT D1, LT D2

Occupation du site : 
La Tène ancienne (LT B)-La Tène moyenne (LT C)
La Tène finale (LT D)
Haut-Empire
Moyen-âge
Époque moderne
Époque contemporaine


Chronologie absolue : -


BIBLIOGRAPHIE

Buchsenschutz O., Structures d'habitat et fortifications en France septentrionale, (Mémoires de la Société Préhistorique Française, 18), 1984, 240 p.
Chenon E., Notes archéologiques sur les environs de Châteaumeillant (Cher), Mémoires de la Société des Antiquaires du Centre, XL, 1921, 18-109.
Hugoniot E., Gourvest J., L’oppidum de Mediolanum, Châteaumeillant (Cher). Fouilles de 1956-1960, Celticum, 1, 1961, 193-204.
Krausz S., La topographie et les fortifications celtiques de l’oppidum biturige de Châteaumeillant-Mediolanum (Cher), Revue archéologique du Centre de la France [En ligne], 45-46, 2006-2007. URL : http://racf.revues.org/632
Krausz S., Châteaumeillant-Mediolanum : oppidum de frontière et carrefour au sud de la cité des Bituriges, Cahiers d’archéologie et d’histoire du Berry, 172, 2007, 33-44.
Krausz S., La sculpture celtique anthropomorphe à Châteaumeillant (Cher) : découverte récente d’une main en grès, Revue archéologique du Centre de la France [En ligne], 48, 2009. URL : http://racf.revues.org/1304


GESTION ET MISE EN VALEUR

L'oppidum de Châteaumeillant est librement accessible car la réserve archéologique appartient à la commune. Quelques vestiges du rempart sont encore visibles et un programme de recherches est mené depuis 2001 sous la direction de Sophie Krausz pour déterminer la fonction de l'oppidum.

Ces recherches archéologiques, organisées par l'association ARCHEA (Association en Région Centre pour l'Histoire Et l'Archéologie), sont ouvertes à 15 à 20 bénévoles majeurs et ont lieu chaque année en juillet.

Pour en savoir plus, contactez :
ARCHEA - 12 rue de la Victoire - 18370 Châteaumeillant / Tel : 02 48 61 49 24 / mail : archearegioncentre@wanadoo.fr
Internet : http://www.archearegioncentre.org

Les collections sont exposées au musée archéologique Emile Chenon, qui a été fondé en 1961 par l'archéologue Jacques Gourvest dans un bâtiment médiéval. Il présente les résultats des fouilles de sauvetage de l'oppidum et plus généralement l'évolution de l'outillage depuis la Préhistoire au XXe siècle. Il possède une riche collection de céramiques, dont 350 amphores italiques et reconstitue dans ses espaces d'exposition une « cave à amphore » gauloise.
Animations pour les enfants et découverte du terroir pour tous.
Le musée est aussi une antenne de l'office du tourisme local.
Le musée est ouvert du 1er juin au 30 septembre tous les jours, et sur rendez-vous hors saison.

Pour en savoir plus :
Musée Emile Chenon - rue de la Victoire - 18370 Châteaumeillant / Tel : 02 48 61 39 89 / Mail : musee.chateaumeillant@wanadoo.fr
Internet : http://www.e-monsite.com/museechenon

(Camille Daval - ArchéoMédia, avril 2008)


PHOTOTHEQUE

Vue aérienne depuis le nord-est

Stephan Fichtl