Essalois

L’oppidum d’Essalois (commune de Chambles), situé à l’extrémité orientale des monts du Forez, domine la rive gauche de la Loire, au débouché des gorges du fleuve. Il s’agit d’un plateau de 21 hectares, aux pentes abruptes sur trois de ses côtés, surplombant la vallée de près de 100 m. Il profite d’une situation favorable, sur l’axe reliant la Loire au Rhône par la vallée du Gier. D’après V. Durand, il s’agirait de l’antique Uxellodunum, mais cette hypothèse est aujourd’hui abandonnée.
Le système défensif est constitué de deux fortifications successives : la première, longue de 400 m, délimite une surface de 6,5 hectares au sommet du plateau. La seconde ceinture la totalité de la surface de l’oppidum. Seule la première a fait l’objet d’investigations archéologiques, menées par J.-P. Preynat en 1959 et 1963. Celles-ci ont révélé la présence de deux parements (externe et interne), conservés sur 1,35 m de hauteur, et d’un poutrage interne relié par des fiches métalliques. J.-P. Preynat semble plaider en faveur de deux phases distinctes, la première constituée par le double parement, et la deuxième par le poutrage. La composition de l’ouvrage est cependant différente dans un second sondage, situé à un niveau où la pente est plus importante, dans lequel le rempart n’est doté que d’un parement externe et ne dispose pas de poutrage interne.
Trois portes sont signalées, mais nous ne disposons d’aucune description. Le rempart externe semble, toujours d’après J.-P. Preynat, ceinturer l’enceinte, même s’il n’est conservé que sur 400 m. Enfin, l’existence d’un ouvrage défensif avancé, situé sur une petite barre rocheuse immédiatement à l’ouest du site, est également supposée.
Plusieurs fouilles, plus ou moins récentes, permettent d’appréhender l’occupation interne du site. Au moins six couches se succèdent à l’intérieur de l’enceinte. Une organisation de l’habitat est discernable à partir de la phase 4, avec la présence d’une ruelle dallée parallèle au rempart, le long de laquelle sont situées des habitations sur poteaux et des cours.
Des activités artisanales (forge, fonderie, travail du cuir et du bois) sont également signalées. Le commerce à longue distance est appréhendable grâce à la présence de céramiques d’importation (amphores, campanienne, cruches à pâte claire, plats à engobe interne). De nombreux outils en fer sont attestés (serpe, couteau, hameçons, burins, ciseaux, clefs...), ainsi qu’un important mobilier numismatique, caractérisé par une majorité de potins (notamment du type “au taureau cornupète”) et une part importante de monnaies consulaires romaines.
Du point de vue chronologique, les débuts de l’occupation semblent remonter, selon les auteurs, vers 170 av. J.-C. (J.P. Preynat), ou au tout début du Ier siècle avant J.-C. (O. Lavendhomme et V. Guichard). Quant à l’abandon du site, tous les auteurs s’accordent pour le situer au début de la période augustéenne.


SITUATION ADMINISTRATIVE

Nom usuel : Essalois

Commune : Chambles

Lieu-dit : Essalois

Nom antique : -

Département : départ. Loire (42)

Région : Rhône-Alpes

Pays : France

Civitas : Segusiavi

TOPOGRAPHIE ET REMPARTS

Superficie : 21 ha

Topographie :  Éperon avec barrages multiples

Nb de phases du rempart : 2 ?

Nb de portes connues : 3 ?

Nb de portes fouillées : 0

Architecture de rempart : 

1 - Type Ehrang ? LT finale

OCCUPATION INTERNE DE L'OPPIDUM

Voirie place | Zone d'habitat | Zone artisanale


ENVIRONNEMENT DE L'OPPIDUM

-


CHRONOLOGIE DU SITE

Chronologie relative :  -

Occupation du site : 
Bronze ancien-moyen
Bronze final (Bz. D, Ha A-B)-Hallstatt ancien (Ha C)
La Tène finale (LT D)


Chronologie absolue : -


BIBLIOGRAPHIE

Anonyme, Antiquités d'Essalois, dons de M. Philip-Thiollière, in La Diana, 2, 1881-1884, 71-72.
Bouttet S.
, Inventaire des enceintes, oppidums et chatelards du département de la Loire. Inventaire publié par la Commission des enceintes préhistoriques et fortifications antéhistoriques, III, Loire, in Bulletin de la Société Préhistorique Française, 9-7, 1912, 435-449.
Buchsenschutz O., Structures d'habitats et fortifications de l'âge du Fer en France septentrionale, Mémoires de la Société Préhistorique Française, 18, Paris, 1984, 249 p.
Bulliot J.-G., Essalois, in Thiollier F., Le Forez pittoresque et monumental. Histoire et description du département de la Loire et de ses confins, Lyon, 1889, 386-393.
Colin A., Chronologie des oppida de la Gaule non méditerranéenne, Editions de la Maison des Sciences de l'Homme, Documents d'Archéologie Française, Paris, 1998, 195 p.
Delporte H., La céramique d'Essalois : étude des séries conservées au musée de la Diana (Montbrison), in La Diana, 35, 1957-1958, 181-190.
Durand V., Conjonctures sur le nom antique d'Essalois et celui de Monsupt, les dunum du Forez, in La Diana, 3, 1885-1886, 384-394.
Faure R., Le trésor d'Essalois (quelques idées sur le commerce en Gaule au Ier siècle av. J.-C.), in La Diana, 50, 1987-1988, 127-149.
Grand J.-P., Essalois, monnayage antique recueillis sur l'oppidum, in Bulletin des Groupes de Recherches Archéologiques du Département de la Loire, 1970, 92-98.
Lancel S., Informations archéologiques, Rhône-Alpes, in Gallia, 33-2, Paris, 1975, 542-544.
Lasfargues J., Informations archéologiques, Rhône-Alpes, in Gallia, 40-2, Paris, 1982, 406-411.
Lavendhomme M.-O., Carte Archéologique de la Gaule. La Loire (42), Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 1997, 305 p.
Lavendhomme M.-O, Guichard V., Rodumna (Roanne-Loire), le village gaulois, Maison des Sciences de l'Homme, Documents d'Archéologie Française, 62, Paris, 1997.
Leglay M., Informations archéologiques, Rhône-Alpes, in Gallia, 24-2, Paris, 1966, 488-493.
Leglay M., Informations archéologiques, Rhône-Alpes, in Gallia, 26-2, Paris, 1968, 564-568.
Leglay M., Informations archéologiques, Rhône-Alpes, in Gallia, 29-2, Paris, 1971, 411-417.
Leglay M., Informations archéologiques, Rhône-Alpes, in Gallia, 31-2, Paris, 1973, 519-522.
Périchon R., Perles et bracelets en pâte de verre provenant de l'oppidum gallo-celte d'Essalois, in La Diana, 48, 1983-1984, 265-285.
Périchon R., Le commerce et la Loire au IIème Âge du Fer, in La Diana, 55-3, 1996, 223-244.
Périchon R., Besson M.-C., Perles en schiste provenant de l'oppidum d'Essalois (Loire), in La Diana, 49, 1985-1986, 215-219.
Périchon R., Preynat J.-P., Les objets en fer provenant de l'oppidum d'Essalois déposés au musée de la Diana, in La Diana, 49, 1985-1986, 311-328.
Philip-Thiollière, Fouilles exécutées à Essalois, in La Diana, 1, 1876-1881, 316.
Plicque, Les marques d'amphores d'Essalois, in L'ancien Forez, 4, 1884-1885, 225-229.
Prajoux abbé J., Notes et documents sur Chambles, Saint-Etienne, 1897.
Preynat J.-P., Une site de La Tène en Forez : l'oppidum d'Essalois, in Ogam Tradition celtique, 14, Rennes, 1962, 287-314.
Preynat J.-P., Evolution de l'oppidum d'Essalois de La Tène 2 au début de notre ère, in Collis J. et alii, Le deuxième âge du Fer en Auvergne et en Forez et ses relations avec les régions voisines, Actes du IIIe colloque de l'Association Française d’Etude de l’Âge du Fer (Clermont-Ferrand, 1982), Université de Sheffield et Centre d'Etudes Foréziennes, Saint-Etienne, 1982, 106-114.
Preynat J.-P., Anciennes et récentes découvertes numismatiques à l'oppidum d'Essalois (1866-1979), in Revue Archéologique du Centre de la France, 22, 1983, 221-238.
Preynat J.-P., Un haut lieu celtique en Forez - l'oppidum d'Essalois - Chambles campagnes de fouilles 1959-1979, Saint-Etienne, 1992.
Quoniam P., Informations archéologiques, Rhône-Alpes, in Gallia, 19-2, Paris, 1961, 442-446.
Renaud J., Notes sur l'oppidum d'Essalois (Loire) - Le tracé et la structure du rempart, in Ogam Tradition celtique, 14, Rennes, 1962, 57-67.
Renaud J., Notes de numismatique gauloise, monnaies attribuées aux ségusiaves, in Ogam Tradition celtique, 16, Rennes, 1964, 399-406.
Révérand Du Mesnil E., Les anciens habitants du Forez, in L'ancien Forez, 2, 1883-1884, 30-31.
Révérand Du Mesnil E., L'oppidum d'Essalois, in L'ancien Forez, 2, 1883-1885, 344-356.
Révérand Du Mesnil E., Les marques des amphores d'Essalois, in L'ancien Forez, 5, 1885-1886, 225-229.
Révérand Du Mesnil E., Observations sur l'étymologie d'Essalois, in L'ancien Forez, 6, 1887, 30-31.
Wheeler M., Richardson K., Hill-forts of Nothern France, Reports of the Research Commitee of the Society of Antiquaries of London, Oxford, 1957, 230 p.


GESTION ET MISE EN VALEUR

-


PHOTOTHEQUE

Bertrand Bonaventure